Un peu d'histoire

L’Enseignement Agricole a contribué à faire de la Bretagne une des premières régions agricoles de France et d’Europe pour certaines productions et leur transformation par l’industrie agroalimentaire. L’analyse historique de ce développement montre quelques étapes marquantes.

 

A l’origine, l’enseignement de l’agriculture s’implante à Quimper (le Likès) et à Saint-Ilan (près de Langueux) en 1843. Suivent Pontivy (Les Saints Anges), Ploërmel (La Touche) et Lopérec (Le Nivot). Chacune de ces écoles a su adapter ses programmes « à l’évolution des techniques agricoles, anticipant  bien souvent le progrès technique et économique » toujours en lien avec la région d’implantation[1].

 

La première école ménagère féminine catholique est créée en 1921 à Lesneven. Cet enseignement se développe rapidement et assure véritablement la promotion des femmes du milieu rural. En 1968, on compte 123 établissements d’Enseignement Agricole Privé Catholique en Bretagne, dont 101 féminins.

 

Les transformations économiques et sociales amènent des regroupements et des fusions. Avec des effectifs en progression presque constante, les établissements de l’Enseignement Agricole Catholique sont aujourd’hui au nombre de 30 et rassemblés au sein du CREAP Bretagne. Celui-ci a changé en 2013 son appellation pour devenir désormais le CNEAP Bretagne.

 

[1RADIOYES Joseph : Aperçu historique de l’Enseignement Agricole Privé Catholique en Bretagne, 1999.