3 semaines en immersion au Cameroun

Après une préparation de près de 2 ans, des jeunes et leurs accompagnateurs du groupe SEMIL * (Service Educatif des Missions Internationales Lassaliennes) du lycée Kerplouz-LaSalle d’AURAY se sont rendus au Cameroun pour vivre un chantier.

*  Souvenons-nous, la SEMIL est cette association qu’avait soutenu de ses 850 euros de gain l’élève ayant obtenu le 2ème prix lors du concours de la DELEAP « un talent pour une asso’s » en avril 2013.

 

Pendant trois semaines, le groupe de la SEMIL a vécu avec les villageois Bakas et Bantous dans un campement le long d’une piste qui traverse la forêt du Dja, dans le Sud-Est du Cameroun.

11.jpg 11.jpg  

Une expérience de service dans la bonne humeur

L’équipe s’est mise au service de la jeunesse de Cyrie, et plus particulièrement du peuple Baka (peuple chasseur, pêcheur, cueilleur, issu de la forêt). Les jeunes ont aidé à la réfection d’un des 14 centres éducatifs de base gérés par les Frères des Ecoles Chrétiennes, à travers le remplacement du toit et des huisseries de l’école, la réparation des murs, la construction de la maison de l’enseignant (en torchis).

La joie était au rendez-vous, malgré l’absence de confort matériel (ni eau courante ni électricité…).

chantier.jpg chantier.jpg  

 

Une expérience de fraternité forte

Les Bakas ont réservé au groupe un accueil on ne peut plus chaleureux, dans la bonne humeur et la fête : chants, danses, costumes traditionnels, palmes plantées le long du chemin… Tout au long du séjour, le peuple Baka a eu à cœur de faire découvrir son savoir-faire, ses coutumes et traditions (chasse et pêche en forêt, construction de mongoulous – habitat traditionnel baka - , plantes médicinales, fêtes traditionnelles, artisanat…)

Selon la devise lassalienne, « ensemble et par association », il s’agissait lors de ce chantier de rencontre de vivre ensemble, faire ensemble, partager le quotidien porté par les valeurs chrétiennes. 5..jpg 5..jpg  

Toutes les activités ont été « d’excellents prétextes aux rencontres fraternelles », que ce soit lors des temps de chantier, de découverte, ou lors des manifestations sportives et culturelles.

S’enrichir mutuellement de la différence : Bonne Nouvelle…