Les secondes rénovent les routoirs

Les élèves de Seconde Générale du lycée Pommerit participent à la rénovation de routoirs dans le vallon de Goazh An Oc'hant, à Trédarzec (22).

Initiée par l’association Sko Ar C’hleuzioù (l’école des talus), la rénovation des routoirs a démarré il y a une dizaine d’années par des bénévoles et des élèves du Lycée Pommerit. « Au fil du temps on a tout débroussaillé, enlevé les décharges et arbres morts qui étaient dans les routoirs et sur les murets. Depuis, on rénove et on entretient le site ; ça avance mais il y a encore du boulot. C'est un site exceptionnel, car c'est rare de trouver autant de routoirs sur un même lieu », explique Fanch Jestin, président de Skol ar C'hleuzioù.

routoir.jpg routoir.jpg  

Le travail a lieu dans la bonne humeur. « L'objectif du jour est la mise en valeur de 4 routoirs, mais aussi la rénovation d'un talus-muret en pierre », explique Yves Mallo, enseignant au Lycée Pommerit.

« En seconde générale à Pommerit, la formation littéraire et scientifique s’enrichit d’enseignements d’exploration orientés vers le développement durable, la nature, l’agriculture, à travers des options. Ce sont ici de futures terminales du Bac S ou du Bac STAV. Les lycéens interviennent ici dans le cadre de leur option EATD (Écologie, Agronomie, Territoire et Développement Durable). Le but est de leur faire découvrir le patrimoine du Trégor », explique Dominique Letexier, responsable du Lycée Général et Technologique de Pommerit.

« Fanch Jestin a expliqué au groupe l'importance du petit patrimoine et de sa sauvegarde. En nettoyant le site, ça permet aux élèves de donner du sens à la théorie qui va suivre. Nous allons étudier ensuite les routoirs et l'importance de leur rénovation. », poursuit Dominique Letexier.  

* Pour mémoire, les routoirs ou roussoirs sont un endroit où l'on rouit les plantes textiles, notamment le lin ou le chanvre. Le rouissage est la macération que l'on fait subir aux plantes, pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse d'avec la tige.