Dans la peau d'une personne à mobilité réduite

Afin de mieux comprendre comment une personne à mobilité réduite se déplace, des élèves de Term. CAPA SMR du lycée de Kerplouz ont accepté de tester cette expérience sur eux-mêmes.

"Une promenade qui fait réfléchir et nous oblige à penser autrement et aux autres !
Lundi, 9h15, nous nous sommes mis dans la peau de personnes à mobilité réduite, personnes que nous pouvons rencontrer professionnellement ou dans la vie de tous les jours. Nous avancions par binôme, l’un positionné en accompagnateur ou guide, l’autre soit en situation de handicap moteur (en fauteuil), soit en situation de handicap visuel (les yeux bandés).
Un simple déplacement devient compliqué : flaques d’eau, nids de poule, panneaux, poteaux à éviter, trottoirs à descendre ou monter, pavés qui semblent plus bombés, montées ou descentes qui paraissent plus pentues…, mais aussi pour les non-voyants : inquiétudes lors de bruits de voitures, de travaux de construction, de portes… Une prise de conscience qui « nous oblige à penser autrement et aux autres !"

    7 7          

La découverte du cachot à l’aveuglette : « c’est plus passionnant » !
Nous avons sillonné la ville pour rejoindre la prison royale où nous attendait Lydia Dréan (animatrice au service municipal alréen Archives & Patrimoine). Au programme : découverte du cachot à l’aveuglette : « il nous a fallu imaginer ce dernier avec les autres sens, sentir avec nos pieds, nos mains, notre nez, ressentir les courants d’air, écouter le bruit de la clé dans la serrure, le bruit  de la porte qui s’ouvre, se ferme…et imaginer notre environnement »… 
Au moment d’enlever le bandeau, un mélange de deux expressions s’est dessiné sur les visages : soulagement et étonnement. « Nous avons perdu la notion du temps, nous avons tous fait la même visite, nous avons tous entendu les mêmes informations, mais nous n’avons pas tous « vu », perçu ou ressenti les mêmes choses ». 
* Cette activité a été réalisée dans le cadre du MAP (Module d’Adaptation Professionnelle).