Les élèves de St-Ilan testent des biostimulants

Les élèves de St Ilan testent des biostimulants pour réduire les intrants chimiques en horticulture.

En collaboration avec 3 fabricants des produits fertilisants et la station d’expérimentation horticole STEPP, située au lycée de St Ilan, les étudiants de BTS Productions Horticoles ont mis en place un projet d’expérimentation dans le cadre de leur formation. Objectif : évaluer l'influence de différents biostimulants sur la croissance et le développement des jeunes plants d’ornement : Calibrachoa, Pensée, Impatiens, Echinacea et Zinnia.
3produits sont actuellement au stade de recherche et développement et ils seront probablement sur le marché en France prochainement si l’efficacité est prouvée. Une certaine discrétion est à respecter quant à l’identité de ces produits et des 2 sociétés concernées ; par conséquent les produits sont codés dans le projet.

Les biostimulants comportent des extraits d’algues, des acides aminés et des minéraux. Un produit à tester contient également un microorganisme bénéfique pour le développement des plantes et sans danger pour la santé humaine.

Les biostimulants, souvent d’origine naturelle, sont classés dans la même catégorie que les engrais,  mais en plus des effets bénéfiques sur la croissance, de nombreuses expérimentations à la STEPP ont montré que certains biostimulants rendent les plantes plus résistantes aux maladies.

En vue de la réduction des pesticides et des engrais de synthèse fortement souhaitée par la société et le politique, le rôle des biostimulants avec leur double mode d’action (croissance et protection) peut devenir important pour l’agriculture de demain.